rss feed - assurance habitation

Guide pour choisir son assurance habitation

Que vous soyez propriétaire occupant, locataire, propriétaire d'un condo ou d'une copropriété, il est toujours préférable de souscrire à une assurance habitation. D'un point de vue légal, le fait d'adhérer à une assurance n'est en général pas obligatoire, mais très fortement recommandé. Certains prêteurs hypothécaires, de même que quelques propriétaires d'immeubles à logement l'exigent mais, ils ne peuvent légalement vous y forcer.



Cependant, la protection de vos biens matériels ou immeubles ainsi qu'une bonne protection couvrant la responsabilité civile sont tout indiquées pour vous assurer tranquillité d'esprit et paix. Un incident est bien vite arrivé !

Aujourd'hui, un nombre incommensurable de compagnies d'assurances rivalisent afin de vous offrir la protection qui vous permettra d'économiser, sans toutefois lésiner sur les détails. Mais, comment savoir alors ce qui convient à votre réalité, à vos besoins et surtout, comment retrouver votre chemin dans cet univers complexe qu'est l'assurance ?

Ce guide se veut une bonne façon de commencer votre magasinage. Il vous expliquera en outre de façon claire et concise ce qu'il faut savoir, les bonnes questions à poser et comment fixer votre choix afin de souscrire à l'assurance qui convient vraiment à vos besoins.

Veuillez noter que ce guide n'est une introduction à l'assurance habitation et ne peut avoir de portée légale. En cas de doute sur un sujet, consultez un avocat ou une compagnie d'assurance.

Une Introduction

La raison première d'opter pour une assurance habitation est sans aucun doute la protection de ce qui vous est cher. Mais, par où commencer et comment s'y retrouver ?

restauration image
Glossaire relatif à l'assurance habitation

Soyez certains de bien connaitre les termes utilisés dans le domaine de l'assurance habitation!

Choisissez un terme pour obtenir une description :

Accident
Évènement imprévisible malheureux.
catastrophe
Assistance
Aide fournie à un tiers.
Assurance habitation
Lire ce guide pour la description complète!
devis assurance habitation comparatif, assurance habitation en ligne, ing direct
Assuré
Toute personne souscrivant à une assurance.
acheter une assurance
Attentats
Action criminelle perpétrée contre une personne, une collectivité ou un bien. (Actes terroristes, émeutes, etc.).
attentats terroristes, bombe, virus
Bâtiment
Ouvrage de grandes dimensions, fait d'un assemblage de matériaux et ayant été construit pour servir d'abri, de logement ou pour l'industrie.
maison, entrepot, garage, chalet
Bénéficiaire
Personne qui reçoit une indemnité, suite à une réclamation.
Biens (immobiliers)
Meubles appartenant à l'assuré ou à toute personne résidant sur les lieux assurés.
télévision, système de son, bateau, auto, voiture, moto
Contrat (d'assurance)
Document précisant les diverses clauses de l'assurance, les modalités et les garanties.
Courtier (d'assurance)
Individu ou intermédiaire en contact avec diverses compagnies d'assurance qui proposent les différents plans qui s'offrent à l'assuré ou au futur assuré.
Dépendances
Bâtiment ou terrain dépendant d'un autre plus important.
Dépréciation
La diminution de la valeur de biens en fonction de l'âge et de l'usure.
amortissement
Devis
Description des tâches à exécuter avec estimation des coûts.
devis assurance habitation, comparatif assurance habitation
Dommages (corporels et matériels)
Préjudice subi par une personne ou dégâts matériels causés aux choses.
Échéance
Date à laquelle se termine un délai, à laquelle sont éligibles dettes ou paiements, à laquelle une obligation doit être exécutée.
fin du contrat, terminaison
Exclusions
Clauses non garanties dans le contrat d'assurance.
exceptions
Expertise
Examen technique d'une question, confié par le juge à un expert; rapport de cet expert.
Franchise
Somme à la charge de l'assuré au moment de faire une réclamation.
Déductibles
Indemnité
Somme accordée à quelqu'un en réparation d'un préjudice, d'un dommage, de la perte d'un droit.
Indemnité compensatoire
Indexation
Réajustement automatique des garanties et des cotisations. Action consistant à lier les variations d'une valeur à celle d'une autre valeur prise comme référence.
Mise en demeure
Lettre ordonnant à l'assuré de payer les frais exigés par l'assureur.
Multirisque (tout risque)
Contrat d'assurance rassemblant un grand nombre de clauses.
Objets précieux
Bijoux, toiles, statues, œuvres d'art, fourrures, ou tout autre objet de grande valeur.
Police (d'assurance)
Preuve physique, contrat entre l'assureur et l'assuré.
Préjudice
Qui porte atteinte à l'intégrité physique ou aux biens d'une personne.
Prime
Cotisation à son assurance.
Rabais
Réduction du prix d'une assurance, compte tenu de différents facteurs.
prix assurance habitation etudiant, assurance habitation pas cher
Recours
Procédure permettant d'obtenir un nouvel examen d'une question, l'annulation ou la modification d'une décision de justice. Réclamation d'une victime auprès du responsable de son préjudice.
Résiliation
Mettre fin à quelque chose en utilisant une clause prévue à cet effet. En général, il est possible de mettre fin à une assurance dans les 30 premiers jours suivant la souscription.
Responsabilité civile
Obligation exigeant à chaque individu de réparer les dommages causés à autrui ou aux biens de ce dernier.
Sinistres
Évènements généralement couverts par les compagnies d'assurances (incendie, inondation, vol, etc.).
Souscripteur
Assuré ou bénéficiaire. Personne qui s'engage à payer les cotisations d'une assurance.
Subrogation
Dans une relation juridique, substitution d'une personne ou d'une chose par une autre.
Valeur à neuf
Couverture remboursant la totalité des réparations à effectuer sur un bâtiment en cas de sinistre. Couverture complète de biens et meubles, tels qu'achetés au départ.
Autres termes connexes:

Une bonne police d'assurance varie tout autant que les caractéristiques particulières de chaque logis. De même que la façon d'assurer une maison qui vous appartient différera d'un appartement dont vous êtes locataire, de même qu'un appartement en copropriété ou un condo dont vous venez tout juste de faire l'acquisition. Par exemple, vous voudrez sans aucun doute assurer la structure de votre maison, tout comme les biens qui sont à l'intérieur de celle-ci. En revanche, en tant que locataire, vous privilégierez plutôt une assurance qui couvrira vos biens et meubles, uniquement. Chose certaine, il s'avère capital d'opter pour un régime d'assurance qui couvrira la portion "responsabilité civile", afin de vous prémunir d'éventuelles poursuites advenant des dommages causés à une tierce personne. L'assurance responsabilité civile est un trait commun qui se retrouve dans chaque type d'assurance. En général, toutes les assurances couvrent au minimum la responsabilité civile, les biens matériels ainsi que la réparation du logis assuré. Nous vous conseillons tout de même de valider auprès de l'assureur contacté.

Bien que différentes d'une compagnie à l'autre, les formules d'assurances sont systématiquement divisées en trois grandes familles : les formules de base, les formules étendues et les formules tout risque. Elles vous offriront pour la plupart, et moyennant des coûts divers, la couverture en cas de vol, de bris des fenêtres, des dommages électriques, et même parfois des services-conseils généraux ainsi qu'une protection juridique en cas de besoin. Par ailleurs, elles proposeront de façon optionnelle la couverture des piscines et bassins, des jardins et des objets précieux. Les protections offertes varient cependant énormément d'un assureur à l'autre. Voilà pourquoi il est impératif de s'intéresser aux diverses clauses des contrats proposés, ou de mettre sur papier les points à approfondir au moment de magasiner. Une formule de base couvrira les biens et meubles, ainsi que le bâtiment contre un nombre préétabli de risques. Ce nombre est habituellement plutôt limité, bien entendu. Une formule étendue couvrira pour sa part contre une quantité plus vaste de risques, mais sans toutefois en couvrir la totalité. Enfin, la formule tout risque couvrira contre tous les risques non exclus, tel que stipulé dans le contrat initial.

Facteurs habituellement non couverts à surveiller

Si vous désirez par exemple changer d'assurance parce que celle à laquelle vous souscrivez ne couvre pas les inondations dues aux crues des eaux et que vous habitez en bordure d'un lac ou d'une rivière, sachez que ce genre d'évènement n'est habituellement pas couvert chez aucun assureur, à moins d'ajouter une protection supplémentaire et souvent beaucoup plus onéreuse. Même scénario avec les refoulements d'égouts, les tremblements de terre et les glissements de terrain. Il est donc encore une fois crucial de valider ces points avec l'assureur. Par ailleurs, plusieurs assurances possèdent des clauses spécifiques relativement aux objets d'art, aux antiquités, aux bijoux précieux, aux collections, etc., et posent surtout des limites. Afin d'avoir l'esprit bien en paix, il faut déterminer le montant exact de la pièce assurée et vérifier si l'assurance couvre bien la totalité de sa valeur.

Valeur à neuf contre valeur dépréciée

Chez certains assureurs, le client doit choisir entre l'option "valeur à neuf" et l'option "valeur dépréciée" pour les biens meubles, mais aussi l'immeuble. Ces termes déterminent la valeur des objets, dans les cas d'éventuelles réclamations.

L'option "valeur à neuf" permettra de remplacer les articles détruits, endommagés ou volés avec des objets de valeur et de qualité égale. Cette option est fortement recommandée même si un peu plus dispendieuse.

L'option "valeur dépréciée" remplacera quant à elle les items détruits, endommagés ou volés en fonction de la dépréciation de leur valeur. Par exemple, on déterminera un montant selon des calculs spécifiques pour un téléviseur acheté il y a quatre ans. Au lieu de rembourser la valeur d'origine du téléviseur, l'assureur le remboursera en partie.

Assurance Terrorisme

Dans la foulée des évènements du 11 septembre 2001, l'industrie de l'assurance a dû ajouter des clauses spécifiques à sa réglementation et s'ajuster. Le terrorisme représente dorénavant une réalité bien présente et les consommateurs sont en droit de craindre ces actes absolument impossibles à prévoir.

Il est cependant important de spécifier qu'un assureur fonctionne de façon très simple. Il doit être capable de déterminer et d'estimer les coûts relatifs à de telles réclamations. Mais comment savoir le taux de risque et les coûts impliqués dans le cadre de ce type d'évènements ? Voilà pourquoi les actes terroristes de ne pas couverts. Certes, on retrouve certaines clauses d'ordre commercial effleurant l'idée d'une possible attaque terroriste, mais de manière générale, aucune couverture n'est prévue à ces fins. Selon le bureau d'assurance du Canada, l'industrie de l'assurance et le gouvernement fédéral travaillent actuellement ensemble, afin de sensibiliser la population à ce manque et d'y trouver des solutions. Malgré ce fait, rien ne fut entrepris à ce jour.

Les différents types d'assurance habitation

Assurance Habitation propriétaire

Les propriétaires de maison voudront protéger leurs biens, leurs propriétés, mais aussi tout ce qui fait partie de ce grand ensemble. La plupart des polices d'assurance habitation couvrent habituellement contre les phénomènes les plus communs : vandalisme, feu ou vol. Cependant, le degré de couverture variera en fonction de la police choisie.

Habituellement incluse dans la majeure partie des polices d'assurance, la responsabilité civile vous protège contre les incidents étant susceptibles de se produire en votre demeure, mais aussi à l'extérieur de celle-ci. Même si vous êtes responsable d'avoir endommagé le bien d'autrui à l'extérieur de votre résidence ou de votre terrain, la responsabilité civile couvrira les frais exorbitants ainsi que les poursuites judiciaires pouvant potentiellement avoir lieu. Attention toutefois à vous assurer de bien comprendre les différentes clauses relatives à celle-ci, ainsi que les montants couverts.

Assurez-vous par ailleurs de protéger ce qui se trouve sur les lieux de votre résidence : garage détaché, cabanon ou autre. Cette mesure aura pour but de préserver vos avoirs, même s'ils ne sont pas nécessairement situés dans votre maison.

Assurance Copropriétés et condominiums

Un peu plus plus compliquée que d'autres, l'assurance copropriété mérite qu'on s'y attarde attentivement.

En faisant l'acquisition d'un condo ou d'une copropriété, vous devenez propriétaire d'une partie de l'immeuble : son toit, des halls d'entrée s'il y a lieu, de la piscine, du jardin ou de tout autre lieu commun du bâtiment. Afin d'aider leur clientèle à dormir tranquille, les assureurs ont construit des assurances répondant exactement à ce type de besoin : des assurances copropriété.

Cela dit, dans un tel cas, il est vital de souscrire à deux polices d'assurance différentes, afin de bien vous prémunir.

L'assurance habitation personnelle protègera vos meubles et biens précieux, en fonction des clauses et garanties établies dans le contrat au préalable. Elle vous couvrira par ailleurs pour la responsabilité civile, advenant un incident dont vous seriez responsable, impliquant une tierce personne ou un bris de l'immeuble.

La seconde police d'assurance doit couvrir l'immeuble et les lieux communs. Un contrat type peut être offert par l'association des copropriétaires et dans certains cas, l'immeuble est déjà assuré par celle-ci. Vous n'avez alors qu'à assurer vos biens et meubles personnels. Dans la majorité des cas cependant, une assurance commune est adoptée par l'ensemble des copropriétaires. Ne suffit que d'en changer les coordonnées lorsqu'il y a substitution de propriétaire. Afin de bien planifier, il vous est recommandé de vérifier au préalable auprès de l'association ou du syndicat des copropriétaires, de même qu'auprès de l'ancien propriétaire.

Assurance locataires

Il est très raisonnable de souscrire à une assurance locataire. Bien que dans certains cas, les articles, biens et meubles, ne semblent pas de grande valeur, la note monte très rapidement. Tableaux, mini-chaîne stéréo, ordinateur et hop ! Vous voilà vite affligé d'une facture de 2 000 $. Une assurance locataire protège vos biens et remplace ceux qui sont abîmés ou volés, valeur à neuf ou dépréciée, en fonction des clauses du contrat.

De plus, une assurance de base vous offre une clause de responsabilité civile, afin de couvrir les dommages causés à une personne qui réside dans le même immeuble ou qui y est en visite, de même que les dommages causés au bâtiment (Incendies, inondation, etc., sous votre propre responsabilité).

Plus de détails, en fonction de ses besoins

Qu'il s'agisse d'une assurance tout risque, d'une assurance de base ou d'une formule étendue, il est vital d'être assuré afin de protéger ses investissements. Cela dit, une multitude de couvertures vous sont proposées, en fonction de votre budget et de vos préoccupations. Voici donc un exemple de ce que couvre une assurance tout risque, tout dépendant des types d'assurances. Cette section se veut informative, mais ne s'avère en aucun cas uniforme d'un assureur à l'autre. Veillez donc à bien valider certains de ces points avec le représentant ou l'agent au moment de vous procurer une assurance.

Propriétaire occupant

L'assurance tout risque proposée aux propriétaires occupants couvre très large. Du bâtiment aux dépendances, presque rien n'y est laissé pour compte. En voici les points saillants :

  • La demeure et ses composantes : la maison, le matériel extérieur, dont les clôtures, les annexes, ainsi que ce qui compose l'aménagement paysager;
  • Les biens meubles : tout le contenu de la demeure de même que les biens temporairement situés à l'extérieur des lieux assurés;
  • Les dépendances : annexes non rattachées au bâtiment et situées sur les lieux assurés (garage détaché de votre maison, cabanon, etc.;
  • Les montants couvrant la perte de revenus relative à un risque couvert. (La mensualité d'un loyer, par exemple);
  • Les frais de subsistance engendrés des suites d'un sinistre : les frais supplémentaires qui s'ajoutent aux frais habituels de la vie quotidienne.

    • De plus, ces assurances couvrent habituellement la responsabilité civile.

      Propriétaire occupant

      Copropriété : La façon de s'assurer dans de tels cas est d'opter pour une assurance proposée au préalable par l'association des copropriétaires ou par le syndicat et de choisir, ensuite, une assurance de type "locataire" afin d'assurer ses biens personnels. Voir ci-dessous pour la couverture type d'une assurance locataire.

      Les assurances condominium habituelles couvrent généralement :

      • Les biens meubles : tout le contenu l'unité, de même que les biens temporairement situés à l'extérieur des lieux assurés;
      • Les améliorations apportées à l'unité payées de votre poche ou réalisées de vos propres mains ainsi que les dépenses engendrées par l'amélioration de votre unité;
      • Les frais de subsistance engendrés des suites d'un sinistre : les frais supplémentaires qui s'ajoutent aux frais habituels de la vie quotidienne.
        • Propriétaire non occupant

          Même si vous n'habitez pas personnellement les lieux assurés, vous devez opter pour une assurance qui pourra courir vos biens et investissements. Ce type d'assurance protège immeubles locatifs et propriétés à revenus, entre autres.

          • Les biens meubles : Qu'ils soient loués ou non;
          • Les bâtiments dont vous êtes propriétaire : Qu'ils soient loués à des tiers ou non;
          • Les dépendances : annexes non rattachées au bâtiment et situées sur les lieux assurés (garage détaché de votre maison, cabanon, etc.;
          • Les montants couvrant la perte de revenus relative à un risque couvert (établi au préalable dans la police d'assurance). Ex. : la mensualité d'un loyer.

            • Ce type d'assurance couvre par ailleurs la responsabilité civile. Pour en connaître le montant de couverture, consultez un représentant.

              Locataire

              L'assurance locataire vous protège des incidents malencontreux et sinistres en deux parties : les biens et la responsabilité civile.

              • Les biens meubles : tout le contenu du logis, ainsi que les biens temporairement situés à l'extérieur de celui-ci;
              • Les frais de subsistance engendrés des suites d'un sinistre : les frais supplémentaires qui s'ajoutent aux frais habituels de la vie quotidienne.

                • De plus, ces assurances couvrent habituellement la responsabilité civile. Cependant, le montant peut fluctuer en fonction de l'immeuble dans lequel vous habitez. Plus il y a d'appartements, plus les montants doivent être ajustés en conséquence.

                  Commercial

                  Les primes d'assurances couvrant un commerce ou un édifice commercial varient en fonction du type d'entreprise, de bâtiment, des risques encourus ou de la mission de l'entreprise. L'assureur prendra en considération l'âge de l'immeuble, ses dimensions et parfois même l'état des systèmes de chauffage et des circuits électriques.

                  Un conseiller expérimenté saura répondre à toutes vos questions et vous guider vers la meilleure option qui s'offre à vous.

                  Fonctionnement de l'assurance habitation

                  Obtenir une assurance

                  Il est primordial de bien s'informer avant de penser à se procurer une assurance. L'agent ou le courtier qui sera là pour vous orienter vous questionnera sur une panoplie de points, de l'année de construction du bâtiment à ses dimensions, en passant par le type de protection à laquelle vous désirez adhérer et le pourquoi de l'assurance. Il existe par ailleurs divers moyens d'obtenir de l'assurance, ceux-ci sont :

                  • Par l'entremise d'un courtier qui traitera avec diverses compagnies d'assurance;
                  • En contactant banques et institutions financières;
                  • En contactant directement une société d'assurance particulière, par le biais d'un site Internet ou d'un centre de contact;
                  • En contactant un agent représentant une seule compagnie d'assurance;
                  • En vous fiant aux recommandations de vos proches;
                  • En communiquant directement avec l'association des courtiers d'assurance de votre province respective ou avec l'Association des courtiers d'assurance du Canada.

                    • Nous vous invitons à visiter notre section "bonnes adresses" afin d'obtenir davantage d'information.

                      Les réclamations

                      La grande majorité des compagnies d'assurances garantissent un service rapide, efficace et courtois à leurs clientèles en cas de réclamation. Bien souvent, ces réclamations ont lieu dans des cas de sinistres ou de situations d'urgence, nécessitant sang-froid et compréhension de la part de l'assureur. La marche à suivre est, de plus, relativement simple.

                      Un bon assureur vous fournira une petite carte comprenant ses coordonnées et les numéros d'urgence que vous pouvez conserver dans votre portefeuille ou votre bourse. Vous pouvez contacter ces derniers, en règle générale, 24 heures par jour, 7 jours sur 7. En vue d'éviter les risques de réclamations, d'en faciliter l'expérience ou de minimiser les risques de complications, nous vous avons concocté une petite liste de points à observer afin d'être bien préparé… ou d'éviter le pire.

                      • Lorsque vous quittez votre demeure pour une période prolongée, prenez soin de bien vérifier les fenêtres, les portes et les serrures afin d'éviter les cambriolages. De plus, munissez-vous d'un système d'alarme efficace, laissez quelques luminaires allumés en des endroits stratégiques de votre maison, procurez-vous un écriteau "prenez garde au chien", ne laissez jamais de clé sous votre paillasson et avertissez vos voisins immédiats en cas d'absence. Ces mesures auront comme impact de dissuader les cambrioleurs.
                      • Assurez-vous de toujours avoir à portée de main un petit extincteur d'incendie que vous disposerez sur chaque étage de votre maison et d'avoir des détecteurs de fumée fonctionnels. Ne laissez jamais de produits chimiques ou combustibles à proximité d'une source de chaleur et veillez à toujours entretenir foyers ou poêle à combustion lente de façon rigoureuse. Pour les fumeurs, toujours redoubler de prudence et ne fumer qu'en des lieux sans fibres inflammables (à éviter : chambre à coucher, causeuses, etc.). Finalement, ne laissez jamais brûler une chandelle sans surveillance, particulièrement en présence d'animaux domestiques ou d'enfants.
                      • Faites un inventaire exhaustif de vos biens. Au moment de réclamer, il peut parfois être très difficile de se rappeler avec exactitude de tous les biens qui ont été endommagés ou volés. Par exemple, préparez une liste avec tous les titres de votre collection de disques et conservez-la dans un lieu sûr de votre demeure, ou ailleurs. Par ailleurs, pour les gros électroménagers, téléviseurs ou équipement audio, conservez les reçus originaux et photographiez-les. Ces quelques mesures ont pour but de faciliter les réclamations et vous garantissent de recevoir les montants de dédommagement appropriés;
                      • Attendez de consulter un agent ou un expert en sinistre avant de vous départir de tout bien endommagé. Il faut bien comprendre que s'il n'existe aucune preuve physique ou visuelle, l'assureur pourrait avoir des doutes;
                      • Vérifiez l'état de votre toiture régulièrement pour éviter les infiltrations d'eau, la pourriture du toit et éventuellement, les catastrophes. Coupez l'eau lors de séjour à l'extérieur, été comme hiver, et assurez-vous que les robinets sont bien fermés. De plus, déneigez votre toit à quelques reprises durant l'hiver, histoire d'éviter les accumulations démesurées et ainsi, de voir votre toiture s'affaisser.
                        • Les déductibles

                          Aussi connu sous le mot de "franchise", le déductible est le montant d'argent que vous aurez à avancer en cas de réclamations. Ce montant est déterminé au préalable dans votre contrat d'assurance. Plus le montant de franchise est élevé et plus le montant des primes sera diminué. En revanche, si le montant de franchise est bas, les primes en seront augmentées. Les déductibles ou franchises font partie de toute assurance, qu'il s'agisse d'une assurance habitation, d'une assurance auto ou d'une assurance médicament.

                          Cela dit, il est toujours plus agréable de payer moins au moment de réclamer. Si par exemple vous avez été victime d'un cambriolage et que celui-ci vous occasionne des pertes monétaires importantes, vous devrez tout de même débourser le montant établi dans votre contrat d'assurance avant de pouvoir recevoir une indemnisation. Ces derniers sont habituellement des montants variant entre 100 et 500 $. Vous pourrez retrouver cette information auprès de votre compagnie d'assurance, de même que dans votre contrat.

                          Comment procéder en cas de vols/incendies ou tout autre cas de réclamation

                          Une marche à suivre très précise est conseillée dans les cas de sinistres (incendies, vols, inondations, etc.). Le but de l'assureur est de suivre ces étapes avec vous, de vous rassurer et de vous aider à retrouver une certaine quiétude le plus rapidement possible. Voici ces quelques étapes, communes d'une compagnie à l'autre.

                          • En premier lieu, contactez la compagnie d'assurance aux numéros de téléphone fournis, afin de joindre un expert en sinistres.
                          • Rapidement, l'expert en sinistres prendra les actions nécessaires pour remédier à la situation. Si par exemple vous avez été victime d'un incendie, il vous aidera à trouver un toit le plus rapidement possible.
                          • Après avoir traité l'urgence, un expert en sinistre se déplacera sur les lieux de l'évènement afin de constater les dégâts. Il est très important d'être bien préparé lors de cette rencontre. Vous devez avoir en main une liste des objets endommagés ou perdus, les reçus, factures et garanties, de même que le rapport de police s'il y a lieu ou toute autre information pertinente.

                            • Par la suite, un calcul du remboursement est établi. Si vous avez effectivement droit à un remboursement, il sera fait le plus rapidement possible, selon un calcul très spécifique.

                              Rapport de police : dans quels contextes ?

                              Aussitôt que vous êtes victime de vandalisme, d'un incendie, d'un vol ou d'une tentative de vol ou de tout autre incident impliquant des dommages aux lieux assurés, un rapport de police est de mise.

                              Il est cependant important de noter que dans la majorité des cas de réclamation d'assurance habitation, un rapport de police est demandé. Pour toutes questions ou pour faire un rapport, veuillez contacter votre police locale. Le numéro de téléphone du département qui traite ce genre de demande est habituellement disponible dans le bottin téléphonique régional.

                              Le coût d'une assurance habitation

                              L'établissement du montant d'une assurance habitation est une tâche très complexe qui tient compte d'une foule de facteurs. Les facteurs observés augmentent ou diminuent habituellement le coût de l'assurance en fonction du taux de risque et permettent d'établir un calcul juste et réaliste. Parmi ces facteurs, on considère le montant de la franchise, les dispositifs de sécurité, les genres de garanties, le lieu de résidence, le nombre de garanties et même la proximité des bouches d'incendie.

                              Le montant de la franchise : En général, plus la valeur de la franchise (déductible) est élevée et moins le montant de la prime sera haut.

                              Les dispositifs de sécurité : Sécuriser votre résidence peut vous rapporter. En effet, si vous installez un système d'alarme, des détecteurs de fumée ou tout autre dispositif de sécurité, le montant de votre prime en sera réduit.

                              Les genres de garanties : Plus le taux de risque est élevé et plus la prime augmentera. Voilà pourquoi il coûte plus cher au propriétaire qu'au locataire de s'assurer. De plus, le propriétaire doit absolument avoir un volet "responsabilité civile" afin de le prémunir que tout incident éventuel.

                              Le lieu de résidence : L'assureur tient grandement compte de l'emplacement du lieu assuré. Des données et statistiques sur les vols et les sinistres sont conservées par région administrative, de façon à établir une moyenne au niveau des réclamations. Certains quartiers ou certaines villes sont moins sécuritaires, plus peuplées ou simplement moins surveillées, de façon à ce qu'on enregistre un taux de risque plus haut. Les montants des primes sont donc déterminés selon de ces données.

                              Le nombre de garanties : Plus vous ajoutez de clauses spécifiques au contrat d'assurance et plus vos primes s'en verront augmentées. Par ailleurs, le locataire paiera moins cher que le propriétaire de condominium ou d'appartement en copropriété puisqu'il n'assure que ses biens personnels, et non pas une partie de la structure du bâtiment. En fait, plus l'assurance couvre large et plus les montants augmentent.

                              Proximité d'une bouche d'incendie : Plus les lieux assurés sont près d'une bouche et moins les risques d'incendie majeurs sont élevés. La proximité d'une bouche d'incendie ou d'une caserne de pompiers vous permet donc d'économiser.

                              Comment économiser ?

                              Quelques trucs simples et faciles à réaliser vous permettront d'économiser sur votre prime d'assurance habitation.

                              Parmi ceux-ci, on débute par faire un inventaire de ses biens. Cette mesure aura pour objectif de faciliter les réclamations, tout en donnant une idée précise de la valeur des biens. De savoir combien valent nos acquis permet d'éviter de payer pour un montant de couverture trop élevé.

                              Ensuite, vous pouvez opter pour la sécurisation des lieux. Certaines compagnies d'assurance offriront une réduction si les lieux comptent un système d'alarme lié à une centrale, ou des détecteurs de fumée.

                              Vous pouvez par ailleurs demander une augmentation de la franchise à payer en cas de réclamation. Il vous faudra par contre déterminer au préalable un montant d'argent qu'il vous sera facile de débourser en cas de sinistre.

                              De plus, quelques compagnies offrent la possibilité de combiner les types d'assurance. Ainsi, vous pourriez obtenir une réduction de vos primes si vous jumelez assurance habitation et auto. Informez-vous auprès de votre assureur.

                              Clauses spéciales et situations particulières

                              De nos jours, nous ne sommes jamais trop prudents. Qu'il s'agisse d'assurer des objets précieux ou de prévenir une catastrophe naturelle, il vaut toujours mieux redoubler de vigilance et prévenir, plutôt que guérir. Voilà pourquoi certaines compagnies d'assurance ont ajouté des clauses spéciales aux options de base de leurs assurances habitation. Ces clauses particulières viennent augmenter, bien entendu, le montant des primes, mais vous permettent de dormir en paix.

                              Option fourrures et bijoux : La plupart des assureurs couvrent ces articles jusqu'à concurrence de 3000 $. Cela dit, en cas de vol ou de sinistre, vous devrez en payer la franchise. Voilà pourquoi on offre aujourd'hui des options qui couvrent exclusivement les objets précieux sélectionnés ou stipulés au contrat. La valeur de remplacement est plus grande et vous n'avez habituellement pas à payer de franchise.

                              Déménagement : La majorité des assureurs couvrent les biens et l'habitation que vous quittez, en cours de déménagement ainsi qu'au point d'arrivée, si votre nouvelle demeure est assurée aussi, bien sûr.

                              Option voyage : La plupart des assureurs couvrent les biens personnels pendant le voyage, selon une valeur préétablie au contrat.

                              Option catastrophe naturelle : Plusieurs types de catastrophes naturelles ne sont pas couverts par les assurances. Pour contrer ce désagrément, la plupart des compagnies vous offriront des options relatives à ceux-ci. C'est le cas notamment des tremblements de terre.

maison
Menu

Articles récents :

Autres guides :

  • Assurance Vie - Guide de l'assurance vie, santé et invalidité